Dernières Actus
Accueil / Téléphonie / Faut-il craquer pour un forfait 4G
Logo 4G Artesio

Faut-il craquer pour un forfait 4G

La 4G a le vent en poupe : pas une journée sans un article sur le sujet. Faut-il donc suivre le buzz, et se précipiter sur les forfaits 4G actuels ? Nous vous aidons à décrypter cette nouvelle tendance.

La 4G : plus rapide que l’ADSL

Sur le papier, la 4G promet des débits (théoriques, donc) assez impressionnants : jusqu’à 300 Mb/s ! C’est plus rapide que l’ADSL ou VDSL que vous avez à la maison !

Cela dit, ces débits dépendent de plusieurs facteurs.

Votre mobile 4G, il est de quelle catégorie ?

Tout d’abord, votre téléphone mobile doit être compatible 4G, c’est un minimum. Vérifiez déjà ce point.

Catégorie 1 Catégorie 2 Catégorie 3 Catégorie 4 Catégorie 5
Débit descendant 10 Mb/s 50 Mb/s 100 Mb/s 150 Mb/s 300 Mb/s
Débit Montant 5 Mb/s 25 Mb/s 50 Mb/s 50 Mb/s 75 Mb/s

 

Ensuite, votre mobile compatible est de catégorie 1, 2, 3, 4 ou 5. Selon sa catégorie, il vous offrira donc un débit plus ou moins important. A noter : la plupart des terminaux du commerce sont de catégorie 3. Ils offrent donc en théorie un débit maximal de 100 Mb/s, mais en réalité, les débits plafonnent bien en dessous : 65 Mb/s ont été relevés sur certains terminaux, dans des conditions idéales d’utilisation : signal fort, et quasiment personne sur le réseau : quand on est tout seul à s’en servir, on a plus de bande passante, cela va sans dire !

Votre mobile est-il compatible avec les fréquences 4G de votre opérateur ?

Ah oui, petite subtilité complémentaire : les opérateurs de téléphonie mobile ont chacun des droits d’exploitation sur des fréquences spécifiques pour la 4G. Ainsi, certains offrent de la 4G sur la bande 800 MHz, d’autres ont aussi la possibilité d’utiliser la bande 2100 MHz, etc. Or votre téléphone, lui, ne sait pas forcément utiliser toutes ces fréquences.

Vérifiez donc aussi les fréquences supportées par votre téléphone, et celles proposées par votre opérateur. Les téléphones très récents (par exemple les iPhone 5S et 5C) supportent les fréquences de tous les opérateurs Français, donc pas de souci. Cela dit, selon la bande de fréquence utilisée, vos débits seront plus ou moins élevés.

En résumé, si votre mobile est très récent, et qu’il supporte les fréquences de votre opérateur, vous pouvez faire de la 4G. En théorie car il faut aussi que votre opérateur couvre les zones où vous vous trouvez.

Logo 4G ArtesioLa couverture 4G en France

La 4G n’est pas encore déployée partout sur le territoire Français, loin s’en faut. Vérifiez donc que votre opérateur couvre les zones où vous pensez utiliser la 4G !

A ce jour, Bouygues Télécom a un avantage certain en matière de couverture 4G : il a été autorisé à ré-utiliser des fréquences 2G déjà déployées au niveau national, pour les convertir en 4G. Du coup, il n’a pas eu besoin de remettre des antennes 4G ici ou là pour avoir d’emblée une large couverture.

Un conseil tout de même : vérifiez chez votre opérateur sa couverture réelle en fonction des endroits où vous avez besoin de 4G. Chaque opérateur propose une carte de couverture qui vous permettra de réaliser cette vérification.

Couverture SFR Couverture ORANGE Couverture BOUYGUES TEL

Votre forfait mobile donne-t-il droit à la 4G ?

Dernier point à vérifier, si tous les premiers sont au vert : est-ce que votre forfait mobile actuel vous autorise à utiliser la 4G ?

La plupart des forfaits sans engagement (moins de 20 € / mois) n’offrent pas, à ce jour, la possibilité d’utiliser la 4G. Il vous faudra donc bien vérifier que votre forfait inclus la 4G pour pouvoir prétendre l’utiliser !

Attention aussi aux limites sur le volume de données que votre opérateur vous accorde : 4 Go chez l’un, 6 Go ou plus chez l’autre… à des prix forcément plus élevés au plus vous avez besoin d’un volume important de données.

Avez-vous besoin de la 4G ?

C’est finalement LA grande question à se poser, peut-être avant toutes celles ci-dessus. La 4G promet des débits théoriques très élevés, qui sont sur le terrain bien moins importants que sur le papier et avec une couverture pas encore tout à fait « nationale », mais au final avez-vous réellement besoin de tels débits et des forfaits associés ?

Peut-être serait-il plus judicieux de privilégier une formule 3G+ (DC-HSPA, HSPA+, …) moins onéreuse, et disposant déjà d’une meilleure couverture.

Il est possible de vous faire conseiller pour déterminer votre besoin réel selon vos usages, la quantité de données qui vous est nécessaire chaque mois, etc. Et ainsi, de choisir le forfait qui vous conviendra le mieux !

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour des conseils sur les forfaits de téléphonie mobile !

 

À propos Denis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*